Qui sommes nous

ASSEMBLEE GENERALE du 22 juin 2021

Rapport d’activité du Président "extraits"

Pour nous tous, l’année 2020 restera marquée par la pandémie causée par le virus SARS-COV-2 apparu en fin 2019 et qui a propagé dans le monde entier et dans notre pays la Covid-
19. Les morts se comptent en dizaines de milliers dans notre pays et en centaines de milliers dans le monde. Outre les malheurs personnels devant lesquels nous nous inclinons, cette
pandémie a causé des ruptures dans nos modes d’organisation traditionnels :

- L’afflux des malades vers les hôpitaux a créé une charge exceptionnelle de travail pour
l’ensemble du personnel soignant dont nous avons loué le dévouement.
- Pour traiter les personnes les plus gravement atteintes, les activités de réanimation des
hôpitaux ont été rapidement saturées, conduisant à devoir organiser le report d’interventions moins urgentes, ce qui a pu entraîner des reports de diagnostic ou de
traitement et des pertes de chance pour certains malades.

- Les pouvoirs publics ont alors organisé le confinement de la population qui a connu diverses phases au cours de l’année, depuis un confinement total au cours du 1er trimestre pour terminer par un couvre-feu généralisé en fin d’année entre 18 heures et 6 heures. La priorité ainsi donnée à la préservation de la vie a eu de très lourdes conséquences sur l’activité économique qui a baissé de plus de 8%. Pour éviter une explosion du chômage, les pouvoirs publics ont ouvert les vannes des crédits publics pour aider les entreprises à supporter les baisses d’activité et permettre aux salariés de conserver l’essentiel de leur revenu. Cela a fait exploser la dette publique qui dépasse maintenant 120 % du Produit Intérieur Brut (PIB), un problème dont la solution pèsera sur les années à venir.

Mais cela a aussi permis la survie d’entreprises fragiles qui rencontreront de grandes difficultés à reprendre une vie normale lorsque la pandémie se sera éloignée et que les aides
s’éteindront, voire devront être remboursées. Ce qui fait craindre que beaucoup de ces entreprises n’aient d’autre choix que de se réorganiser avec comme conséquence
l’augmentation du chômage, un autre problème pour les années 2022 et suivantes.

.../...
La vie de nos organisations

Comme le reste des organismes de notre pays, elles ont vécu en mode « survie », annulant les réunions ou faisant appel aux vidéoconférences - ce qui est loin de remplacer les contacts
physiques entre les membres. Dans cette situation, leurs responsables n’ont pas baissé les bras et se sont efforcés, tout en supportant leurs propres difficultés personnelles, de maintenir en
vie ce qui pouvait l’être.
Je tiens à les en remercier. Ils ont ainsi répondu à l’attente de leurs adhérents tout en limitant les risques de dépérissement de notre Fédération.

.../...

Conclusion

A l’heure où ces lignes sont écrites, la pandémie poursuit ses ravages et il n’est pas encore certain que nous pourrons tenir notre AG du 22 juin2021 en mode physique comme je
le souhaite, ainsi que vous, j’en suis sûr.

Quoi qu’il en soit, 2021 sera encore perturbée et je vous invite à porter votre regard et à déployer vos efforts sur 2022. J’attire à nouveau votre attention sur le souci du recrutement
qui seul nous permettra d’être à la hauteur de notre mission qui est de contribuer à la défense des intérêts des retraités et personnes âgées, qu’il s’agisse de leur pouvoir d’achat, de leur
santé et de leur accompagnement lorsque le temps réduit leur autonomie.

Consolider l’existant.

Poursuivre nos efforts de recrutement.

Améliorer nos relations avec les associations.

Etendre encore la diffusion du Courrier des Retraités

Etudier de nouvelles possibilités de services pour les associations

 

 

 

 

 

 

 



 

 

L’union Française des Retraités-Rg – régime général est une association régie par la  loi de 1901, sans attache politique, syndicale ou confessionnelle. Elle regroupe des associations de retraités ou futurs retraités déterminés à faire valoir leurs propositions et revendications. 

Elle consacre la totalité de ses ressources provenant exclusivement des cotisations de ses membres à la défense des intérêts des retraités et personnes âgées, actuels et futurs. 

Tous ses responsables et dirigeants sont bénévoles.

 Ses objectifs:

  • Défendre les retraites actuelles et futures.
    Attachée au principe de la répartition, elle s’élève contre la multiplication des régimes de retraite et plaide pour l’établissement d’un régime universel de retraite applicable à tous.
  • Défendre le Pouvoir d’Achat des retraités
    Au nom de l’équité, elle revendique que les revalorisations des retraites soient identiques entre tous les régimes. Elle considère qu’elles doivent au minimum compenser la dérive des prix et permettre aux retraités de bénéficier de l’enrichissement de la société.
  • Assurer la protection des retraités et ayant-droit
    L’UFR Rg proteste contre les différences de traitement des pensions de réversion. Elle préconise une réglementation unique et la suppression de la condition de ressources qui n’existe que dans le régime général de la Sécurité Sociale.
  • Améliorer les conditions de vie des personnes âgées
    Avec l’âge, l’autonomie peut se dégrader et l’UFR Rg insiste pour que les aides appropriées soient apportées aux personnes, qu’elles choisissent de demeurer à domicile ou rejoignent un établissement spécialisé. Elle plaide pour une politique de prévention et l’amélioration de l’Allocation Personnalisée pour l’Autonomie (APA).
  • Obtenir la représentation des associations de retraités dans les organismes décideurs
    L’UFR Rg déplore que les 16 millions de retraités ne bénéficient pas d’une représentation officielle qui leur permettrait de faire entendre leur voix. Elle participe toutefois à certains organismes officiels comme le Conseil d’Orientation des Retraites,  le Comité National des Retraités et Personnes Âgées et les Comités Départementaux des Retraités et Personnes Âgées qui ne sont que consultatifs.
  • Promouvoir une image positive du vieillissement et la reconnaissance du rôle des retraités dans la société française.
    L’UFR Rg combat l’image dévalorisante que certains colportent sur les retraités qui seraient des nantis alors qu’ils sont nombreux à se situer sous le seuil de pauvreté, sans aucun espoir d’amélioration de leur situation, alors que sans eux de nombreuses activités au service de la population ne pourraient survivre. 

Sa structure:
Comme toute association démocratique, l’UFR Rg fonctionne avec une Assemblée Générale, un Conseil d’Administration élu par les associations et un Bureau élu chaque année par le Conseil.
Dans chacune des 22 régions françaises, l’UFR Rg a mis en place un Délégué Régional (DR) dont le rôle est d’être un relai d’information entre les associations présentes dans la région et la structure nationale. Grâce à son implantation, le DR participe au développement de l’UFR Rg, soit en identifiant et rapprochant d’autres associations non encore affiliées, soit en assistant les associations régionales dans leurs actions de recrutement.

 

Nos Partenaires

  • Audika

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. To find out more about the cookies we use and how to delete them, see our privacy policy.

  I accept cookies from this site.
EU Cookie Directive plugin by www.channeldigital.co.uk