Courrier Des Retraités

ÉDITORIAL COURRIER DES RETRAITÉS • N° 67

12 janvier 2023

Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer !

Editorial Courrier des Retraités N°67

Attribuée à Guillaume Ier d’Orange-Nassau (1533-1584), dont la fière devise "Je maintiendrai", est  toujours celle du royaume des Pays-Bas, cette citation ne devrait-elle pas inspirer ceux qui hésitent devant la difficulté des tâches à entreprendre ou la lenteur des résultats à en attendre ?

Guillanme 1er  obtint l’indépendance des 7 Provinces Unies (les Pays Bas actuels) pour en faire un état qui, pendant le XVIIe siècle, son Siècle d’Or, se lança à la conquête des océans par la création des compagnies néerlandaises des indes orientales et occidentales.

De nos jours, nous votons pour telle ou telle personne qui, une fois élue, ne respecte pas ses promesses de campagne, ou nous déçoit par des prises de position différentes de celles auxquelles nous nous attendions, car elle a dû "composer" pour attirer les hésitants du premier tour ? Nos frustrations et nos déceptions risquent alors de se muer en découragement !

De même les Associations de retraités qui se sont créées depuis la guerre ont décidé de se lancer dans une aventure dont elles ignoraient où elle les mènerait, mais leur ferveur était entière et leur volonté de se regrouper ensuite en Fédérations puis en une Confédération procédait d’un espoir car elles avaient l’ambition de mieux faire entendre leur voix et de mieux porter leurs revendications.

Elles ont entrepris cette démarche collective à une époque où l’union était la façon de se compter et de faire pression sur les pouvoirs publics qui ont très vite reconnu ce pouvoir d’influence. Comme pour le Royaume des Pays Bas du XVIIe siècle, ce fut "l’âge d’or" des Associations et particulièrement des Associations de retraités, reçues à leur demande dans les bureaux des ministères, avec le respect qui leur était dû. Sans l’avoir forcément espéré aussi vite, les retraités ont été considérés par le pouvoir comme de vrais partenaires.

Et puis, après quelques années de vraie reconnaissance, l’évolution de la sociologie française, l’évolution des pratiques sociales et politiques puis la révolution numérique ont balayé très vite ces espoirs bien souvent enjolivés dans la mémoire de nos Associations. Il est devenu presque impossible de se faire remarquer par les medias dans un monde dominé par le jeunisme et les réseaux sociaux qui lui sont associés.

Comment réagir ? Beaucoup de nos Associations ont malheureusement levé le pied, s’avouant vaincues ou découragées de voir que tous leurs efforts ne reçoivent plus aucune réponse de ceux à qui on demande de l’écoute et de la compréhension. La difficulté d’attirer les jeunes retraités pour des activités jugées d’un autre âge, et celle de conserver ceux qui en étaient les piliers, créent des difficultés que beaucoup d’Associations vivent au quotidien. Mais pas toutes heureusement !

Pourtant les Associations en général continuent d’attirer beaucoup de bénévoles, mais pas vraiment pour le monde des retraités.

Alors, baisser les bras n’est sûrement pas le bon moyen d’arriver à notre envie commune de continuer à défendre les intérêts des retraités.

Ceux qui ont fondé nos Associations ne savaient pas où ils allaient, mais ils se sont mis en route et ils n’ont pas à rougir de ce qu’ils ont fait. Nous devons leur en être reconnaissants.

Mais les temps ont changé, nos interlocuteurs et nos partenaires ont changé et nous ne pouvons plus raisonner comme les fondateurs.

 Nous sommes donc un peu comme Sisyphe, si nous voulons nous battre nous devons persévérer même si nous ne réussissons pas à chaque coup car, si on y réfléchit bien, posons-nous crûment la seule et vraie question qui vaille : qui d’autre que les retraités défendra réellement les droits et les intérêts des retraités ?

....

Christian Bourreau    Pierre Conti
EDITORIAL COURRIER DES RETRAITÉS • N° 67

 


 

Nos Partenaires

  • Audika

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. To find out more about the cookies we use and how to delete them, see our privacy policy.

  I accept cookies from this site.
EU Cookie Directive plugin by www.channeldigital.co.uk